Forum Alternatif Mondial de l'Eau

Sommaire :

  • « Eau, Planète et Peuples »
  • Les 10 propositions de Sainte-Tulle
  • RED VIDA, de nos amis des Amériques
  • La Caravanne de l’Eau
  • Festival «Eau-delà»

« Eau, Planète et Peuples » journée de préparation.

Pour préparer ensemble les deux journées « Eau, Planète et Peuples » organisées les 9 et 10 mars 2012 au siège du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte-d’Azur, France Libertés, le CRID, la Coalition Eau et l’Effet Papillon vous invitent à une journée de préparation le 12 janvier 2012 à Paris. Cette journée sera l’occasion de préciser les thématiques des ateliers et de préparer les fondements des propositions que nous souhaitons porter ensemble.
Contact : clara.coupey@france-libertes.fr

Les 10 propositions de Sainte-Tulle

A Sainte-Tulle lors du pré-Forum Alternatif Mondial de l’Eau (FAME) consacré à la gestion intégrée de la ressource en eau à l’échelle d’un bassin versant, 10 propositions suivantes ont réuni un consensus au sein des 80 participants :

  1. L’accès à l’eau de qualité est un droit humain fondamental ; il faut répondre à ces besoins dans leur diversité : eau potable, irrigation, pêche, énergie, industrie, transports, granulats, loisirs….
  2. Il faut préserver la ressource, ce qui implique assainissement et protection des milieux naturels de captage.
  3. Le développement de l’accès à l’eau contribue au progrès des sociétés humaines et à l’égalité hommes/femmes.
  4. C’est dès à présent que se prépare l’adaptation aux changements climatiques par des investissements en équipements nouveaux que seule peut impulser la puissance publique.
  5. La gestion de cette ressource sur un bassin versant se fait de la source à l’embouchure ; elle suppose des investissements lourds de rentabilité à long terme, des aides aux équipements individuels, des arbitrages entre les différents usages, toutes choses que seul peut assurer l’Etat.
  6. Une telle complexité et la finalité du bien public interdisent de s’en remettre uniquement « marché » ; seul le service public peut assurer un égal accès à la ressource avec un tarif unique modulé.
  7. Il convient de démocratiser cette gestion à tous les niveaux, de l’agence de bassin à la société locale en ouvrant les lieux de décision aux usagers et aux travailleurs du secteur.
  8. Il est nécessaire d’établir pour les organismes de gestion de l’eau, des règles comptables obligatoires, uniques et claires susceptibles de créer la transparence de la gestion et de faciliter le contrôle des acteurs par les citoyens.
  9. Il faut recréer les compétences et les métiers de l’eau au service des collectivités et relancer la recherche publique dans ce secteur.
  10. Les collectivités territoriales, les structures décentralisées alternatives ne peuvent complètement se substituer à l’état qui cherche à se désengager; le mouvement citoyen est un recours afin d’amener tous les acteurs à jouer leur rôle à tous les niveaux.

RED VIDA soutient la construction d’un réseau européen de l’eau bien commun

« Les Amériques, Décembre 2011.
Chers soeurs et chers frères,
Le Réseau de Vigilance Interaméricain, pour la Défense et le Droit à l’eau, RED VIDA, souhaite vous faire parvenir son message de fraternité et de solidarité avec l’assemblée que vous tenez à Naples « Vers la construction d’un réseau européen de l’eau, bien commun », événement auquel participeront les camarades de toute l’Europe qui luttent pour ce bien commun.
Cette idée d’une « plate-forme commune » c’est-à-dire l’union des piliers de l’action et d’un projet commun, nous rappelle la constitution de notre propre réseau en août 2003 lorsque, résultat de l’union de nombreuses luttes similaires en Amérique, nous avons décidé de nous réunir en réseau continental, d’établir nos principes fondateurs et les premiers points de convergence pour suivre un chemin qui nous unit encore jusqu’à aujourd’hui. Notre plate-forme, a donné du «Sud» à nos luttes et a permis d’ouvrir de nombreux fronts, des commissions et des coordinations qui ont abouti à des victoires et ont été sources d’inspiration pour des milliers de gens… »

La Caravanne de l’Eau

La caravane reliera les fontaines publiques des villes-étapes pour sensibiliser les citoyens français aux enjeux de l’eau et constituer un réseau national de lutte pour la préservation et la gestion publique de l’eau. Le cortège organisé par le Réseau Homme et Nature- MNLE partira du Nord Pas de Calais pour arriver au FAME. Il fera la convergence avec d’autres cortèges partant du Sud Ouest et d’Italie. L’itinéraire et les thèmes proposés sont encores provisoires.

28 février : Dunkerque
29 février : Saint-Omer
1er mars : Saint-Quentin
2-mars : Seine Saint Denis thème : Eau, nécessité vitale, bien commun de l’humanité
3-mars : Nanterre
4-mars : Paris – Public/privé : Quelles oppositions et quelles complémentarités?
5-mars : Nantes – Qualité et protection des milieux aquatiques
6-mars : Choisy le Roi -Un pôle eau en Val de Marne ?
7-mars : Orléans – Les métiers de l’eau pour assurer la qualité
8-mars : Clermont Ferrand – Eau et loisirs
9-mars : Lyon – Préserver la ressource face aux nouveaux polluants
10-mars : Martigues – Rencontres internationales des organismes de gestion publique de l’eau et l’assainissement

Festival «Eau-delà» du 12 au 16 mars

Pendant la durée du Fame des films sur l’Eau seront projetés dans de nombreuses salles de Marseille ((Equitable Café, Daiki Ling, Point de Bascule, le Polygone Etoilé…) et également à la Maison de la Région.

Au programme :
«Tambogrande : mangos, meurtre, mines» de Guarango Producciones.
Small is beautiful.
Agua dulce.
Opération Diablo.
Life for sale…

> Télécharger la News J-70

Comments are closed.