Forum Alternatif Mondial de l'Eau

La population du village de Demmer dans le sud tunisien a été organisée dans un système « communautaire » qui garantissait une certaine cohérence et un « savoir-faire », qui couvre presque tous les aspects de la vie locale : des règles de pâturage et de la conservation des ressources aux alliances, mariage, héritage et résolution des conflits. Sans être idéale ou dépourvue d’inégalités et d’injustices, cette cohérence commune a réussi à assurer une permanence de la vie sociale et une durabilité évident et a empêché toute rupture ou dissension socio-spatiale dramatique.

L’ensemble des règles traditionnelles et artisanales, les savoir-faire, les techniques, les technologies et les pratiques respectueuses de l’environnement ont permis de protéger la biodiversité et garantis une durabilité incontestable. Cela a duré jusqu’au milieu des années cinquante du siècle dernier, lorsque des facteurs externes sont venus saper les fondements locales les plus solides et lancer les processus dangereux de la désertification physique et humain.

Demmer est un village isolé. Cependant cet isolement n’est pas une rupture absolue avec le reste du monde, et Demmer souffre, comme le reste de la planète des phénomènes et des processus globaux, parfois même de façon plus «violents» que dans les grandes villes. Les phénomènes liés à la modernité, qu’elle soit technique, technologique, social, «culturel» et même religieuse, sont généralement vécus dans ces espaces isolés d’une manière collective dramatique, même si, dans certains cas, cette modernité pourrait bénéficier à quelques individus.

L’ouverture sur le monde «moderne» est incontestablement accompagnée par la perturbation et la disparition du patrimoine technique technologique, social et culturel local. Le film milite pour préserver ce patrimoine par la sensibilisation et le « capturer » -sur film- avec la perspective d’utiliser le document comme référence dans le cas probable de l’érosion totale du système socio-écologique local.

En essayant de mettre en évidence et de documenter le « génie » local/social de la gestion des ressources dans le village de Demmer, le film se veut une contribution aux nombreux débats autour des conséquences – directes et / ou indirectes – des politiques de développement sur les populations locales et les régions isolées et / ou oubliés. Mais au-delà des questions spécifiques à Demmer et de sa population, ce film est une réflexion sur le sens, les avantages et les conséquences, parfois dramatiques, de la modernité et en particulier sur les conséquences des discours et des modèles de développement dominants.

 

Categories: Videos

Comments are closed.