Forum Alternatif Mondial de l'Eau

Logique implacable, conséquence du soutien massif de l’Etat et de l’Europe à l’agriculture conventionnelle destructrice des milieux, de la biodiversité et de notre santé : pratiquement toutes les rivières françaises sont contaminées par des pesticides. Tel est l’amer constat établi déjà depuis plusieurs années par le Ministère de l’Environnement alors que la situation ne semble pas s’améliorer.

« Des pesticides sont présents dans la quasi-totalité des cours d’eau français. En 2013, 92 % des points de surveillance font état de la présence d’une au moins de ces substances, les rares bassins exempts de pesticides se concentrant dans les zones montagneuses ou dans les zones dont l’agriculture est peu intensive, » indique le récent rapport du Commissariat au Développement Durable.

La surveillance de la qualité de nos eaux est établie grâce à 2 950 points de contrôle répartis sur l’ensemble du territoire français. Au total, plus de 400 substances actives ont été retrouvées au moins une fois en 2013 sur les 670 recherchées. Toutes ne sont pas présentes partout, néanmoins, les points touchés font état d’une grande variété de substances : plus de 10 pesticides différents ont été retrouvés dans près de 60 % des cas.

La présence de pesticides est corrélée à l’agriculture intensive

La répartition géographique des cours d’eau les plus pollués ne laissent aucun doute : seuls les points situés dans les régions à agriculture peu intensive ou à proximité des zones de relief, dans le quart sud-est de la France métropolitaine à proximité des Alpes, en bordure du Massif central, massifs vosgiens et jurassiens et dans les départements d’outre-mer (DOM), à l’exception des Antilles, sont exempts de pesticides.

Lire la suite de l’article sur le site web de notre-planete.info

Categories: Dans la presse

Laisser un commentaire