Forum Alternatif Mondial de l'Eau

En dépit du sentiment croissant d’incrédulité et d’horreur qu’inspire la contamination au plomb de l’eau potable de la ville de Flint (État du Michigan), au moins une chose est sure : les niveaux de pollution et de destruction catastrophiques sont le résultat direct des politiques extrêmes mises en œuvre par l’administration de droite qui dirige l’État du Michigan.

Un groupe d’ultraconservateurs se trouve en effet à la tête de l’État depuis l’élection du gouverneur Rick Snyder et d’une majorité républicaine au Congrès en 2011. Leurs politiques consistent principalement en un effort concerté pour priver les citoyens du contrôle des villes et des communautés dans lesquelles ils vivent, et imposer des mesures d’austérité et de libre marché à des populations composées majoritairement d’afro-américains et de minorités.

Une telle menace pour la démocratie ne va pas sans susciter de résistance, et les enseignants de Detroit figurent parmi les principaux opposants. En janvier, le syndicat enseignant Detroit Federation of Teachers a engagé une action en justice, et certains enseignants des écoles de la ville ont même organisé une grève pour dénoncer les conditions « déplorables, dangereuses, insalubres et inacceptables » auxquelles sont confrontés les enfants dans les établissements scolaires du fait des dommages causés par la gestion autocratique de l’État du Michigan.

La clé de la stratégie des conservateurs a été la loi sur la gestion d’urgence. Si la première version a été votée en 1988 sous une administration démocrate, la nouvelle majorité républicaine a fait passer une version bien plus radicale en 2011 (Public Act 4).

Des gestionnaires non élus nommés par le gouverneur se sont ainsi vu attribuer des pouvoirs virtuellement illimités dans les situations de crise financière, tandis que les conseils municipaux et les conseils des écoles, issus du suffrage des électeurs, perdaient tous leurs pouvoirs décisionnaires.

Débarrassés des contraintes en matière de responsabilité vis-à-vis de l’opinion publique, les administrateurs d’urgence de plusieurs municipalités ont commencé à invalider les conventions collectives négociées par les syndicats et à privatiser des biens publics. La ville de Detroit a été contrainte de se déclarer en faillite en juillet 2013.

Dans la ville voisine de Flint, le gouverneur Snyder a nommé Darnell Earley au poste d’administrateur d’urgence en octobre 2013. Au cours des 16 mois suivants, Earley s’est attaché à changer le système d’approvisionnement en eau de la ville, auparavant issue de la centrale municipale alimentant Detroit, pour la puiser dans la rivière locale, un cours d’eau fortement pollué par les déchets toxiques rejetés pendant des décennies par les usines automobiles et d’autres industries lourdes.

Lire la suite sur le site web de Equal Times

Categories: Histoires d'Eau

Comments are closed.