Forum Alternatif Mondial de l'Eau

Depuis plus de mille ans, Venise est la ville symbole de l’équilibre entre les hommes et la nature. Sa magie naît et vit dans l’extraordinaire harmonie entre artifice et nature, terre et eau, ville et lagune.

Cet équilibre très fragile est gravement menacé par l’industrie du tourisme de masse et ces immenses paquebots, très polluants et dangereux pour la préservation d’une ville classée patrimoine mondiale de l’Unesco. Les paquebots sont le symbole de l’arrogance des multinationales et de la corruption d’une classe politique soucieuse des profits privés au détriment du bien commun.

Venise est toutefois vivante, contrairement à ce que veulent les compagnies de croisière, le ministre des transports Del Rio, l’autorité portuaire et le maire Brugnaro.

Depuis plusieurs années, les vénitiens se réunissent avec le collectif “Comitato No Grandi Navi Laguna Bene Comune” pour se battre contre le transit de ces monstres et contre les projets de raccordement et de développement de nouveaux canaux à l’intérieur de la lagune (imaginons qu’on puisse bâtir une nouvelle autoroute dans une réserve naturelle).

Le chaos institutionnel est total! Plusieurs projet ont été présentés ces dernières années. Tous entravés par le “Comitato” et rejetés par la Commission EIE (Estimation d’Impact Environnemental).

Malgré cela, le ministre des transports, l’autorité portuaire et le maire persistent dans la présentation de deux projets absurdes et dévastateurs dans le but d’autoriser les paquebots à l’intérieur de la lagune :

  1. élargir et creuser le vieux Canal Vittorio Emanuele, datant de 1925 et inutilisé depuis plus de trente ans, pour permettre, encore une fois, aux paquebots d’arriver à l’intérieur de la ville;
  2. construire un nouveau port pour les croisières dans la zone industrielle de Porto Marghera.

Et aussi un troisième projet qui combine les deux décrits ci-dessus.

Les conséquences écologiques et humaines de ces deux projets sont très graves :

  • creusement dans plus de six million de m3 de boues polluées et polluantes;
  • menace d’accidents chimiques avec le transit des navires dans des zones soumises à la protection civile et à la directive Seveso;
  • interférence négative avec les activités productives et portuaires commerciales de Porto Marghera;
  • production de nouveaux effets dévastateurs pour le très délicat écosystème de la lagune.

Les deux projets ont, jusqu’à présent, été rejetés après de nombreuses expertises techniques négatives. Contre ces projets, le “Comitato” continue à s’opposer et à répéter: “Sortez les paquebots de la lagune!”

Notre lagune a déjà été compromise par un projet aussi inutile que dommageable, celui du MOSE, arrosé de corruption et de pots-de-vin.

Venise est une ville unique et aussi un symbole mondial.

Rejoignez le “Comitato” les 23 et 24 septembre 2017 pour que Venise devienne la caisse de résonance des luttes d’aujourd’hui, en Italie comme en Europe, pour protéger nos territoires, et obtenir justice environnementale et démocratie.

S’il ne manque pas de travaux publics inutiles et dommageables, il ne manque pas non plus de merveilleux exemples de luttes :

  • contre le réseau ferroviaire à grande vitesse, la construction d’aéroports, le forage et l’industrie pétrolière, la pollution des sols, de l’air et de l’eau, la dégradation du territoire par un bétonnage effréné;
  • contre l’exploitation du territoire après un tremblement de terre ou d’autres catastrophes, ou par l’extraction du charbon et l’exploitation minière;
  • pour un nouveau modèle de développement qui tienne compte de la justice climatique avec une vision différente de la société, fondée sur le respect du choix des citoyens, et non pas sur la réalisation des désirs de ceux qui veulent exploiter les territoires par profit ou calcul politique.

Le 18 juin, le “Comitato” a organisé un référendum populaire autogéré. Le succès a été massif et immédiat. En neuf heures seulement, plus de 18.105 citoyens ont participé. Tous les média nationaux et internationaux ont parlé de cette journée comme d’un exemple de démocratie directe. 17.874 citoyens on voté OUI à l’éviction des paquebots de la lagune et à l’interdiction des nouveaux creusements et élargissements de canaux dans la lagune.

Le “Comitato” vous attend les 23 et 24 septembre à Venise pour se rencontrer, débattre et concevoir une stratégie commune. Ensemble, nous serons plus forts. Commençons une nouvelle saison européenne de lutte et de mobilisation.

Bloquons les paquebots! Et exigeons la justice environnementale pour tous les territoires d’Europe!

Categories: Histoires d'Eau

Laisser un commentaire