Forum Alternatif Mondial de l'Eau

Traduction en français d’une lettre envoyée par des organisations environnementales internationales aux autorités équatoriennes

Monsieur Tarcisio Granizo
Ministre de l’Environnement de l’Equateur

Monsieur Humberto Cholango
Secrétaire National de l’Eau de l’Equateur

3 juillet 2018

Monsieur le Ministre, Monsieur le Secrétaire,

Avec cette lettre, nous voudrions exprimer notre préoccupation au sujet d’une concession de mine d’or dans votre pays, la concession attribuée à la société Minera Cachabi Ltd. dans la région appelée Cerro del Mozo dans le comté de Nabón, province d’Azuay, qui, comme nous l’avons entendu, fait actuellement l’objet de procédures contentieuses.

Cela nous préoccupe beaucoup, car nos contacts en Equateur déclarent que cette zone est située à plus de 3000 mètres d’altitude et que pas moins de 24 rivières et 27 ruisseaux y naissent. Par conséquent, les activités minières dans cette zone affecteraient inévitablement la disponibilité en eau potable et en eau d’irrigation pour une série de communautés situées en aval, dans les comtés de Nabón et Oña. Nous croyons que vous partagez notre conviction que l’eau est aujourd’hui certainement plus précieuse que l’or, car elle soutient la vie elle-même, la fertilité des sols et la souveraineté alimentaire.

De plus, comme l’indiquent les documents officiels, la zone du Cerro del Mozo fait partie d’un territoire qui a été déclaré Forêt protectrice par le Ministère de l’Environnement en 2010, une mesure qui, à notre avis, justifie une protection spéciale de l’environnement. Néanmoins, il semble que sous le gouvernement précédent, le Secrétaire National de l’Eau a accepté l’utilisation de l’eau pour les activités minières dans la région de Cerro del Mozo, et que le Directeur National des Forêts qui travaille au Ministère de l’Environnement a prolongé un certificat de faisabilité environnementale en 2012.

Nous savons que ces décisions ont été prises avant vos entrées en fonction. C’est précisément pourquoi nous nous adressons à vous, sachant par vos parcours personnels respectifs que vous partagez notre profonde préoccupation pour l’environnement et la durabilité de la vie. Pour ces raisons, nous vous demandons d’agir rapidement, d’examiner cette affaire et d’utiliser le pouvoir qui vous est conféré pour annuler de manière responsable les concessions et les certificats concernés. Nous sommes convaincus que vous agirez dans l’esprit des résultats de la consultation populaire menée début février 2018 par votre gouvernement, au cours de laquelle une majorité écrasante de citoyens a écarté les activités minières dans les zones protégées.

Du fait que les médias internationaux ont rapporté à plusieurs reprises des cas de corruption en relation avec l’adjudication des projets d’infrastructure et de développement sous le gouvernement de Rafael Correa, nous sommes convaincus qu’une révision en profondeur des implications environnementales réelles d’un projet minier de grande envergure dans un environnement aussi fragile que le Cerro del Mozo est nécessaire.

Nous saisissons également l’occasion d’exprimer, Monsieur le Ministre, Monsieur le Secrétaire, l’assurance de notre très haute considération.

Categories: Histoires d'Eau

1 Reponse jusqu'ici.

  1. Monique Sanciaud dit :

    Esta mina de oro en el Cerro del Mozo representaria una catastrofe para el entorno y las poblaciones que podrian ver los rios contaminados por decenias o mas y el agua que es vida vale mucho mas que el oro que no trae mas que desgracias

Laisser un commentaire