Forum Alternatif Mondial de l'Eau

L’administration américaine a présenté mardi une vaste réforme de la loi sur la qualité de l’eau, une promesse de Donald Trump aux agriculteurs et aux promoteurs qui dénonçaient des normes environnementales trop strictes.

La nouvelle Loi sur la propreté de l’eau (Clean Water Act) doit « annuler et remplacer » celle mise en place en 2015 par l’administration Obama et saluée par les défenseurs de l’environnement. Elle limitait les rejets de pesticides ou de fertilisants sur de vastes zones humides, allant des grands fleuves aux marais situés dans des propriétés privées.

La loi avait été qualifiée d’« horrible » par le président Trump, estimant qu’elle empêchait le développement économique des régions rurales du pays, une partie importante de sa base électorale.

Objet de nombreux recours juridiques, elle n’était toutefois appliquée que dans 22 États sur 50.

La nouvelle loi, préparée par l’Agence fédérale de l’environnement (EPA), apporte une définition plus stricte des zones sous contrôle fédéral, comme les grandes voies de navigation, leurs affluents, certains lacs et réservoirs de barrage. Elle laisse aux États – aux législations parfois plus laxistes – le contrôle des cours d’eau et bassins « éphémères », créés par les précipitations, ainsi que de certains lacs artificiels.

Lire la suite sur le site web de La Presse

Categories: Dans la presse

Laisser un commentaire